Étiquette : conflit

salam

Résolution des conflits

Assurer la médiation, arbitrer, rétablir l’équilibre, panser les plaies

 

En tant que médiateurs, nous pouvons déterminer les droits de chacune des parties ; entant qu’égalisateurs, nous pouvons veiller à un meilleur équilibre des forces ; en tant que réparateurs nous pouvons raccommoder le tissue relationnel endommagé.

 

En tant que  médiateur, Salam ne prend aucune décision à propos du litige. Sa mission c’est d’aider à trouver, si possible un accord. Si elle n’y parvient pas, l’affaire retournera devant le juge qu’on appelle arbitre. Le médiateur ne cherche pas à savoir qui a tort et qui a raison, mais le résoudre. Le cœur du conflit est l’intérêt de chacune des parties-autrement dit leurs besoins, leurs préoccupations, leurs désirs, leurs craintes et leurs aspirations. La gendarmerie joue le rôle d’intervenir rapidement pour cesser le feu ou réduire l’écart entre deux positions antagonistes et cela ne suffit pas chez Salam. Salam doit aussi chercher à satisfaire les intérêts fondamentaux à l’origine de ces positions.

La première démarche est d’obtenir les parties adverses qu’elles s’assoient ensemble pour discuter.

La deuxième, c’est de faciliter la communication afin d’aider chacune des parties à bien comprendre ce que l’autre veut exprimer ou obtenir.

Et la troisième, est d’aider les gens dans la recherche d’une solution. C’est une étape qui consiste à aider les parties antagonistes à élaborer des propositions novatrices susceptibles de conduire à un accord. Ce sont les parties en conflits et non l’association Salam qui font des suggestions quant à la manière de résoudre le conflit. Salam en tant que médiateur, peut toutefois, dans certains cas, accélérer le processus en proposant des solutions à leur réflexion. Le but est de parvenir à un accord satisfaisant pour les deux parties.

Lorsque la médiation se révèle inefficace, Salam comme tierce partie jouera éventuellement avec profit le rôle d’arbitre. L’arbitrage est un processus courant, il fait partie du rôle du juge au tribunal. Donc, l’arbitrage peut imposer une décision alors que la médiation suggère une solution. Quant à Salam le but de l’arbitre n’est pas seulement de dire qui a tort et qui a raison, mais aussi de faire en sorte que les victimes et les collectivités obtiennent réparation des préjudices subis et que le coupable reprenne toute sa place dans la communauté afin d’y jouer un rôle constructif

Avatar-Vert

le titre

<div class="lr_horizontal_share" data-share-url="http://salam-africa.org/activites/le-titre/" data-counter-url="http://salam-africa.org/activites/le-titre/"></div>le …

12873574_597387457077853_465326784_o

L’ONG Association Salam a reçu une délégation de l’ONG WWF de Madagascar

<div class="lr_horizontal_share" data-share-url="http://salam-africa.org/activites/long-association-salam-a-recu-hier-soir-une-delegation-de-long-wwf-de-madagascar/" …

reunion

Compte-rendu de l’atelier organisé par l’ONG Association Salam portant sur Réunion de réflexion sur le devenir de la paix et la sécurité communale

<div class="lr_horizontal_share" data-share-url="http://salam-africa.org/activites/compte-rendu-de-latelier-organise-par-long-association-salam-portant-sur-reunion-de-reflexion-sur-le-devenir-de-la-paix-et-la-securite-communale/" …